Historique du programme Rivières Sauvages

2007 – 2009 : une synergie entre acteurs, une première étude de préfiguration.

Suite à l’expérience malheureuse du Rizzanese (magnifique fleuve Corse anéanti par la construction d’un barrage hydro-électrique), le WWF France et son programme « Rivières Vivantes » a alors lancé en 2008 avec l’aide de naturalistes, de scientifiques, de pêcheurs passionnés et d’autres ONG le projet de création d’un « Réseau Rivières Sauvages ». Lire pourquoi le projet Rivières Sauvages.

La démarche pour créer un nouvel instrument de protection et de valorisation a été lancée, autour de l’idée neuve que le «capital rivière sauvage » d’un territoire peut être facteur de développement économique durable, associant les activités de loisirs (pêche, etc…). Pendant ces deux années nous avons rencontré les élus, certains donateurs, des ONG et constitué un groupe de travail avec experts, réaliser une étude de préfiguration. L’initiative a rapidement reçu le soutien du ministère de l’écologie et de l’ONEMA.

2010 – 2011 : la construction d’une organisation sur un modèle ouvert, participatif pour porter le projet

1er janvier 2011 : Naissance du Fonds pour la Conservation des Rivières Sauvages, un Fonds de Dotation suite au choix de développer ce projet sur un modèle ouvert à la participation citoyenne des particuliers, des entreprises privés et fondations intéressées par la conservation des rivières sauvages.
ERN France en lien avec les institutions publiques a permis d’assurer l’animation du projet. Dès le début nous avons souhaité fédérer les compétences et être assisté par un conseil scientifique composés d’hydromorphologues, biologistes, économistes, avec la présence du ministère de l’écologie.

20 mai 2011 : Le colloque fondateur à Annecy marque le lancement du projet

2011_colloque_annecy

Octobre 2011 : Séminaire à Bellegarde sur Valserine, lancement du travail sur la définition des critères de définition de la valeur “sauvage” d’un cours d’eau.

2012-2013 : Tests sur les rivières pilotes, co-construction du socle technique et du référentiel du label

La construction du label s’est réalisé grâce à la participation active de 4  premiers territoires pilotes en France : la Valserine, le Chéran, la Vis et le Léguer. Il ont été rejoints fin 2013, début 2014 par trois autres : Le Fangu, le Travu et l’Artoise. Sur ces rivières la participation des pêcheurs de loisirs a été déterminante pour la réussite du projet. Sur la Valserine et le Chéran ils sont à l’initiative de la démarche.
> En savoir + sur les bassins pilotes

Travail des commissions “critères” et “labellisation” : pendant 2 ans, ces 2 commissions travaillent de concert avec l’assistance du conseil scientifique pour :
– définir la “valeur sauvage d’un cours d’eau”, ce travail aboutira à la création de la grille de critères accompagné de sa note méthodologique. Lire le rapport de la commission critères.
– construire le label “Site Rivières Sauvages”

Le schéma ci-dessous représente l’organisation de la construction du label qui s’est appuyé sur un travail collectif en lien avec les bassins versant pilotes :

schema_construction_label_RS

2014-2015 : Une première reconnaissance publique pour construire le réseau et accompagner les territoires

29 avril 2014 : lancement officiel du label, conférence de presse nationale à Paris.

mai 2014 : signature d’un accord-cadre pour deux ans entre les Agences de l’eau, le Ministère de l’Ecologie du Développement Durable et de l’Energie, l’ONEMA et ERN qui permet de : « Définir les objectifs, les domaines d’actions et les modalités d’interventions conjointes et/ou coordonnées des partenaires pour faciliter la mise en place du projet Rivières Sauvages dont le label « site rivières sauvages » et le réseau « rivières sauvages » en France métropolitaine et de transposer ultérieurement le projet au niveau européen en lien avec les pays et les candidats intéressés par cette initiative Française sur une première période 2014-2015 ». (extrait de l’accord cadre)

11 octobre 2014 : labellisation de la première rivière : la Valserine.

2014_labellisation_valserine_RS

2015 :
Labellisation de nouvelles rivières et création du réseau des Rivières labellisées de France.
Travail sur l’adaptation de la grille de critères pour les grandes rivières françaises, test sur 6 rivières pilotes : la basse vallée de l’Ain, le Doubs aval, les Gorges de l’Ardèche, le Dordogne lotoise et périgourdine, l’Allier aval, la Loire bourbonnaise et la Moselle (de Gripport à Bayon, forêt de Charmes).

2016 – 2018 : Deuxième accord cadre pour animer le développement du réseau.

Tests sur cinq rivières pilotes en Europe pour la traduction du Label.

25 ” Sites Rivières Sauvages” labellisés.

2019 Création de l’Association du réseau des “Sites Rivières Sauvages”, les gestionnaires détenteurs du Label sont membres de l’association et participent à l’organisation du programme Rivières Sauvages.