La haute Noguera Pallaresa, une perle menacée des Pyrénées espagnoles

Un bassin versant d’exception…

Rivière Catalane du bassin de l’Ebre, la Noguera Pallaresa prend ses sources dans la haute chaine des Pyrénées, près du col de Baquiera. Sa partie amont, longue de 30 km, présente un état de préservation exceptionnel puisque aucune altération notable n’est relevée sur ce secteur, à l’exception de la présence d’une station de ski située sur la tête du bassin versant. D’un point de vue halieutique, l’ensemble du tronçon est classé en “réserve génétique” par les services environnementaux de la Catalogne, ce qui interdit tout déversement piscicole, tandis que les 22 km les plus en amont de la rivière sont classés en “no kill”.

Les 10 premiers kilomètres de la rivière sont localisés sur le département du Val d’Aran, qui est responsable de la compétence “gestion du milieu naturel” sur son territoire. Les 20 km suivants sont pour leur part situés sur le territoire du Parc Naturel de l’Alt Pirineu, également détenteur de cette compétence. Sur cette deuxième portion la majorité des parcelles riveraines sont des pâturages municipaux, où le bétail est en libre divagation. L’hiver, l’accès y est strictement interdit, tandis que l’été ce sont principalement les randonneurs du célèbre GR11 qui se délectent du paysage, puisque ce chemin serpente sur le versant ouest, avec la présence d’un refuge auprès de la rivière.

…dans un contexte très affecté par l’hydro-électricité.

A l’aval de ce tronçon présenté par les gestionnaires comme étant le plus sauvage de Catalogne, le cours d’eau est pourtant lourdement affecté par de grands barrages hydro-électriques. A partir de Borén jusqu’à sa confluence avec la Segre, la Noguera Pallaresa, longue de 154 km au total, ne présente pas moins de 5 retenues de taille majeure. Et ce constat n’est pas isolé dans les Pyrénées espagnoles ; pour l’hydro-électricité comme pour l’irrigation, de très nombreux barrages ont été construits.

Des enjeux en adéquation avec ceux du label

Bien que protégée par de multiples zonages réglementaires (Natura 2000, Réserve Naturelle), les eaux de la haute Noguera Pallaresa sont menacées par un projet de concession minière qui pourrait voir le jour d’ici un à deux ans. Des prospections d’or et de tsungène ont actuellement lieu sur les crêtes du Serrats del Gossos, en amont du village Alos d’Isil. Elles pourraient aboutir une exploitation de la ressource potentielle par une entreprise multinationale Australienne. Pourtant le sous-sol du bassin de la haute Noguera Pallaresa est de nature karstique, il existe donc un risque fort de pollution de la rivière par les différents produits utilisés pour l’extraction des minerais. A ce titre comme pour son impact sur le paysage, ce projet est très mal reçu par la communauté locale.

Afin de contrer le projet de concession et pour offrir au cours d’eau une reconnaissance d’envergure internationale, le Parc est fortement intéressé par le label « Site Rivières Sauvages ». C’est pourquoi Marc Vande Vliet, guide de pêche international connaissant parfaitement les Pyrénées espagnols, a mis l’équipe du programme Rivières Sauvages en contact avec Marc Garriga Lujan, directeur du Parc. C’est en leur compagnie qu’une première visite du bassin a eu lieu le 26 octobre 2018. Depuis lors, un travail partenarial a été lancé afin de préciser les modalités de labellisation sur le territoire et pour avancer la candidature de la Noguera.

C’est ainsi que le 13 décembre 2018 le programme « Rivières Sauvages » a été présenté au Conseil d’Administration du Parc Naturel de l’Alt Pirineu. A cette occasion l’ensemble des acteurs concernés par la démarche (Parc, EMD Isil i Alos, commune d’Alt Aneu, Fédération de Pêche de Catalogne), nous ont fait part de leur intérêt pour le label.

 

Suite du travail sur le bassin :

  • Février 2019 : rapprochement entre le Parc Naturel Alt Pirineu et le Conseil Général du Val d’Aran pour envisager un co-portage de la démarche locale.
  • Mars 2019 : réflexion sur le mode de certification à mettre en place sur le territoire et accompagnement des acteurs locaux.
  • Eté 2019 : si l’intérêt des acteurs pour le label est confirmé, finalisation du référentiel européen « Wild Rivers » et élaboration du dossier de candidature de la Noguera Pallaresa.

 

Photos : Rivières Sauvages, Parc Naturel de l’Alt Pirineu, Jordi Ferrer