Le Rif Garcin et ses affluents

labellisés en janvier 2020

Présentation

Le bassin versant du Rif Garcin se situe dans le département de l’Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes, au pied du Taillefer dans la vallée de la Lignarre. Il se situe en zone d’adhésion du Parc National des Écrins. Il est également partagé entre deux zones Natura 2000 (FR-8201735 et FR-8201753).

Le Rif Garcin prend sa source au pied du Taillefer à quelques centaines de mètres du lac Fourchu à environ 2100m d’altitude. Il traverse ensuite une grande zone de tourbière avec plusieurs lacs, avant de rejoindre une zone humide dite “la Basse Montagne” (alt. 1650m). S’ensuivent une série de cascades et un parcours très encaissé en contre-bas de cinq hameaux, avant de rejoindre la Lignarre prenant source au col d’Ornon.

Le Label Site Rivières Sauvages

Le Rif Garcin a obtenu le label “Site Rivières Sauvages” niveau 3 en janvier 2020. Celui ci concerne l’ensemble du bassin versant (plusieurs affluents dont un permanent : le torrent de l’Echaillon), de la source au pied du Taillefer jusqu’à la confluence avec la Lignarre au niveau du pont des Oulles, soit 15 km de cours d’eau au total.

Le label Site Rivières Sauvages récompense l’exceptionnelle conservation de l’ensemble du linéaire, où aucun ouvrage n’est susceptible de perturber le développement de la faune sauvage.

La labellisation est portée par deux associations locales :

* Diane du Taillefer, association des pêcheurs dont le rôle est l’entretien du torrent et la gestion de la pêche dans le Rif Garcin.
* ADEO, Association pour la Défense de l’Environnement à Ornon dont le rôle est la protection et la dissémination de la qualité de la biodiversité dans le bassin versant du Rif Garcin.

Le programme d’actions

  • Compléter les inventaires faunistiques

Bien que les zones Natura 2000 aient fourni à la constitution du dossier des inventaires faunistiques, aucune étude n’a jamais été menée sur le recensement des macrophytes et diatomées ni sur les invertébrés benthiques dans le bassin versant. Ces derniers sont en particulier très présents dans les zones humides traversées par le Rif Garcin et leur inventaire constitue un apport au recensement de la biodiversité.

L’ADEO envisage également de mettre en place une campagne de recensement collaboratif de la biodiversité sur le bassin versant, soit en développant sa propre solution soit en s’associant avec des programmes existants tels que ceux fournis par le Muséum National d’Histoire Naturel. Dans tous les cas, les photos et informations collectées seront mises en valeur soit sous forme de conférences soit sous forme de panneaux explicatifs à l’attention des randonneurs.

  • Restauration et protection des milieux aquatiques

Durant de nombreuses années les habitants des hameaux ont jeté dans un tournant de la route départementale au niveau de la Poyat des encombrants en  tous genres ainsi que des ordures, qui ont tous atterri en contrebas au niveau du Rif Garcin. Ces derniers ont déjà fait l’objet d’une campagne de nettoyage, mais de nombreux encombrants restent sur place et l’ADEO a prévu de les faire évacuer.

L’association Diane du Taillefer est très attachée à la préservation de la faune piscicole (des Truites fario essentiellement) et sa conservation passe par une gestion plus écologique de l’alevinage et de la pêche en général, ainsi qu’une surveillance accrue et une meilleure information concernant les zones de pêches dans le Rif Garcin.

  • Sensibilisation et communication

Malgré la petite taille de la zone labellisée, celle-ci est fréquentée en été par de nombreux randonneurs et vacanciers. L’ADEO envisage une communication ciblée sur la faune et la flore, les sentiers de randonnées, la préservation de l’environnement à Ornon.

La Diane du Taillefer envisage de travailler à une meilleure information concernant le parcours de pêche.

Plus d’informations :

Photos : Cyril Soler, Claire Auriault, Vincent Soler, Alain Favier, ARRS – Mélanie Taquet