ARTOISE : des actions concrètes pour la préservation de la Truite fario sur le bassin versant !

Des zones de reproduction rendus accessibles :

Dans le cadre du programme d’actions « Site Rivières Sauvages » de l’Artoise et en partenariat avec l’Office National des Forêts, d’importants travaux de restauration de la continuité écologique viennent d’être menés par la Fédération de l’Aisne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique en forêt domaniale de Saint-Michel. Six passages busés problématiques présents sur le ruisseau de Fourchamp et la Grand Riaux ont été démolis puis remplacés par des ouvrages cadres en béton.

De par leur diversité d’habitats et très bonne qualité écologique, les petits affluents salmonicoles de la forêt domaniale de Saint-Michel, dont font partie le Grand Riaux et le ruisseau de Fourchamp, constituent des réservoirs biologiques, que l’activité forestière a su préverser. La restauration de la continuité écologique était donc une évidence pour la conservation du peuplement piscicole et augmentera la résilience de ces petits écosystèmes aquatiques, de plus en plus menacés par le changement climatique.

Un suivi novateur avec l’étude du succès reproducteur :

En 2017, une ambitieuse étude de la population de Truite fario du bassin versant mettait en avant que la population disposait d’une grande diversité génétique, ce qui est en faveur d’une bonne viabilité à long terme, et qu’elle représentait un important patrimoine naturel qu’il était nécessaire de préserver. En revanche, les données démographiques acquises par pêche d’inventaires en 2017 ont été affectés par des conditions hydrologiques très sévères et semblaient quant à elles plus alarmantes en termes de viabilité à court terme.

Suite à ce constat, dès 2018, la Fédération de l’Aisne pour la Pêche et Protection du Milieu Aquatique, en partenariat avec Scimabio-Interface, a initié un suivi sur trois ans de l’estimation du nombre de reproducteurs efficaces à partir de l’analyse génétique d’un échantillon de juvéniles. Les résultats sont rassurants pour la viabilité de la population de truite de l’Artoise car mettant en avant un succès reproducteur nettement plus important qu’en 2017.

Une deuxième campagne de prélèvement a été réalisé cet automne et les analyses sont actuellement en cours. Le suivi de cet indicateur va permettre de continuer à suivre finement la viabilité de la population et d’évaluer si le faible succès reproducteur de 2017 peut être considéré comme exceptionnel – ce que l’on espère tous !

>> + d’infos sur le “Site Rivières Sauvages” de l’Artoise

Photos : FDPPMA 02