Grande Leyre – premiers travaux de restauration sur le “Site Rivières Sauvages”

Nettoyage d’une ancienne décharge, arasement d’un seuil et lutte contre les espèces invasives.

1. Nettoyage d’une ancienne décharge

Un chantier de résorption d’une ancienne décharge visible depuis la rivière a été mis en œuvre pour récupérer les déchets accumulés entre 1950 et 1970 dans un talus en bord de Leyre à Pissos. Du lundi 12 juin au vendredi 16 juin 2017, l’entreprise d’insertion Adishats spécialisée dans l’entretien des cours d’eau, a mobilisé 10 personnes pour récupérer les déchets accumulés pendant plusieurs décennies (bouteilles en verre, carcasse de voiture et autres ferrailles). Aidés de treuils, de big bag, et même d’un traineau l’ensemble des déchets collectés a été trié dans des bennes mises à disposition par la commune.

L’objectif de l’opération était de retrouver le caractère sauvage du cours d’eau, de préserver le paysage naturel des berges d’eau, et d’éviter la pollution de l’eau.

Voir le reportage de France 3 Aquitaine :

2. Arasement du seuil de Pissos

Afin de restauré la continuité écologique, ce chantier a été réalisé en 3 jours (26-28 septembre 2017) avec découpe des pieux et déplacement des blocs à la main depuis l’axe du courant vers les berges par l’entreprise Biotop Service. C’est une veine pour les poissons et une veine d’eau pour les canoës ! Il n’y a plus aucun barrage sur 100 km depuis l’amont de la Grande Leyre jusqu’au delta au bassin d’Arcachon.

Voir la vidéo de l’effacement :

3. Lutte contre les espèces invasives

Des travaux d’écorçage d’érable negundo et de catalpa sur les berges du tronçon labellisé ont été réalisés  du 17 au 23 octobre 2017. Cette intervention consiste à enlever tous les tissus vivants entre l’écorce et le bois afin d’épuiser la souche en bloquant l’alimentation en sucres venant des feuilles. L’érable négundo et le catalpa sont deux espèces d’arbres invasives, il est donc nécessaire de les supprimer pour préserver l’intégrité de la forêt galerie endémique. Tous les arbres concernés situés sur les berges du domaine public fluvial ont été traités par l’entreprise d’insertion Adishats. Au total ce ne sont pas moins de 255 arbres écorcés sur les berges entres Sabres et Belin-Beliet.

Photo : PNR Landes de Gascogne