ERN et Rivières sauvages au parlement Européen.

A l’initiative de l’EFTTA (European Fishing Tackle Trade Association) et de l’EAA (European Anglers Alliance), une réunion a été organisée au Parlement Européen à Bruxelles le 22 mars, sous la présidence de Norica Nicolaï, parlementaire roumaine. Plusieurs autres parlementaires des diverses sensibilités ont échangé autour de la Directive Cadre sur l’Eau, dont les ambitions pourraient être revues à la baisse sous la pression de certains lobbies. François Wakenhut, Directeur Général de Qualité de la Vie à la DG Environnement a fait un bilan de la DCE, 17 ans après son lancement. Geneviève Pons-Deladrière, Directrice du programme européen du WWF a restitué la DCE, instrument indispensable pour faire face en Europe à l’érosion de la biodiversité aquatique, la plus rapide au plan mondial comme l’a rappelé le rapport « Planète Vivante » 2016. Ensuite, Valentin Opfermann, pour la profession agricole, Peter Matt pour l’hydroélectricité, Mark Owen pour l’EAA, Pieter de Pous pour le BEE (Bureau Européen de l’Environnement) sont intervenus. Roberto Epple a notamment parlé de l’intérêt du label “Site Rivières Sauvages”, et du travail de préparation de son adaptation à l’échelle européenne, qui est soutenu par l’AFB et qui va au-delà de la DCE.

Pour renforcer la protection des milieux aquatiques et de la ressource en eau, une nouvelle coalition d’ONG : Living Rivers Europe a été présentée à cette occasion. Elle regroupe le BEE, le WWF, Wetland International, l’EAA et ERN.

EN SAVOIR +Lire le communiqué de presse

Les intervenants de l’évenement et trois Parlementaires européens.
De gauche à droite : Roberto Epple – ERN, Cy Griffin – Wetlands International, Valentin Opfermann- Copa Cogeca, Mark Owen – EAA, MEP Linnea Engström, MEP Ulrike Rodust, Pieter de Pous – EEB, François Wakenhut – European Commission, Geneviève Pons – WWF EPO, Peter Matt – Vorarlberger Illwerke AG, MEP Franc Bogovic.

Photos de Jean Claude Bel