Seule une rivière alpine sur 10 est en suffisamment bon état écologique pour maintenir ses apports en eau, dans un contexte de changement climatique de plus en plus évident et impactant, selon une étude du WWF. Cette publication est la première étude complète sur l’état des rivières alpines.

Cette étude historique, Save the Alpine Riversa demontré que seuls 340 kilomètres des rivières alpines demeurent en bon état écologique, à mettre en comparaison avec les 2.300 kilomètres de rivières extrèmement artificialisées ou modifiées. Face aux inondations aussi tragiques que coûteuses ayant frappé l’Europe ces dernières années, le WWF souligne la nécessité de renforcer la résilience des écosystèmes aquatiques dans différents scénarios climatiques. « Les événements météorologiques extrêmes étant censés devenir de plus en plus fréquents, nous devons protéger notre ‘réseau vert’, rivières et zones humides en tête, pour qu’elles apportent la meilleure réponse possible aux mutations de l’environnement », ajoute Christoph Litschauer du WWF Autriche.

En savoir plus (version française)   /   En savoir plus (version anglaise)

 

WWFStudySaveTheAlpineRiversDéfOct2014Def_Page_01

Etude “Save the alpine rivers” (EN)