atemia… avec un accompagnement progressif et nécessaire des  institutions publiques et des pêcheurs de loisirs gestionnaires !

Atemia, une entreprise dynamique basée à Genève, à Chambery et Rennes devient partenaire pour 3 ans. Le bureau d’étude Atemia mène une activité de conseil  et de formation en développement durable auprès des collectivités, des institutions culturelles et des entreprises des secteurs loisirs, culture, tourisme et évènements. L’équipe de direction est venue faire une visite du Chéran le 1 juillet dernier.

Le Partenariat avec l’université de Tours et la promotion des étudiants de l’IMACOF (ingénierie des milieux aquatiques et des corridors fluviaux) se renforce. Un travail d’investigation est mené sur le bassin de l’Oise Amont, en partenariat avec l’EPTB Oise-Aisne et l’AAPPMA (société de pêche) locale.

Au cours du premier semestre 15 Parcs naturel Régionaux et nationaux se sont manifestés pour demander des renseignements sur le label « Rivières Sauvages ». Depuis, notre grille des critères de la « valeur sauvage » est testée sur de nombreuses rivières.  La Fédération nationale des Parcs naturels régionaux, partenaire du projet, relaie énergiquement l’information via ses moyens de communication internes et participe à la promotion du film sur le label.

L’ONEMA (Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques) devient officiellement partenaire pour 3 ans grâce à un accord cadre avec le WWF France de 2013 à 2015, il apporte son soutien à la communication nationale autour du « produit label », participe à la réalisation des séminaires du Fonds et au financement de la thèse sur la valeur économique des rivières sauvages portée par l’Ecole Centrale de Paris à partir du mois de septembre.

L’Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse, partenaire depuis 2012, aide également à la réalisation de programme (étude et travaux) pour accompagner les candidats au label.

L’Agence de l’Eau Seine Normandie a récemment décidé de participer au programme sur une partie de son territoire.

Le Conseil Général de l’Ain (CG pilote sur le programme rivières sauvages), qui accompagne depuis 2012 le Fonds pour la préservation du bassin versant « Valserine, Semine » va réaliser l’inventaire des rivières du département qui pourraient  répondre aux critères de la grille de classification des rivières sauvages. Le dépassement des objectifs réglementaire DCE n’est pas vécu dans l’Ain comme une contrainte mais comme un réel atout de valorisation du territoire.

Un partenariat est également en cours avec le Conseil Général du Jura en autre dans le cadre de la préparation du futur contrat de rivière de la Haute Vallée de l’Ain.

La fédération de pêche de l’Ain s’est engagée à assurer la maîtrise d’ouvrage du programme de travaux de restauration de la continuité écologique sur la Valserine et la semine. Ce programme innovant qui accompagne la démarche de labellisation sera géré avec le Parc naturel du Haut Jura et les pêcheurs du groupement valsemine.

Les pêcheurs de loisirs se mobilisent aussi en Ardèche, la Fédération pour la pêche et la protection des milieux aquatiques initie en lien avec ses partenaires une identification des sites éligibles sur le département. Elle assurera la gestion des futures candidatures pour 2014.

Le soutien du ministère de l’écologie pour nos travaux est reconduit pour l’année 2014, sa participation se concrétise par la mise à disposition d’une personne pour des missions déterminées qui siège dans le conseil scientifique du Fonds, et qui participe au suivi des groupes de travail et à l’organisation des séminaires. La mission mécénat entreprise du ministère et le Fonds vont communiquer autour du Fonds de soutien des candidats au label ouvert au mécénat.

1 réponse

Les commentaires sont désactivés.